Gastronomie
La cuisine Portugaise

La cuisine portugaise est restée très proche de ses origines. Sa simplicité est sa splendeur font sa force. Les ingrédients sont à peine transformés et sont cuits au grill ou bien mijotés dans des plats typiques en terre cuite ou en cuivre. Les Portugais aiment bien rajouter de l'huile d'Olive à crue.

Certaines saveurs et aliments reviennent ainsi dans presque chaque plat, et leur utilisation s'explique par l'influence des différents peuples ayant occupés le pays à travers le temps, mais aussi par l'apport des colonies, ou encore par l'agriculture locale.

Comme d'autres pays méditerranéens, le Portugal a en effet été occupé par les Romains et les Maures. Des Maures sont venus les figues, les amandes, les agrumes, ainsi que d'autres produits. Des Romains sont venus les olives, ainsi que d'autres ingrédients.

Les Portugais doivent aussi leur cuisine en grande partie aux navigateurs comme Vasco de Gama. Avec la route des épices, Vasco de Gama a ramené de chacune de ses nombreuses escales de nouvelles saveurs, épices, céréales, fruits, légumes et graines diverses.

Parmi les ingrédients les plus utilisés et typiques, on trouve notamment :

- le gros sel, un gros sel marin doré un peu gris, à la saveur douce, iodée et un peu poivrée

- le piri-piri, un piment que l'on utilise pour les grillades ou encore les sauces

- le laurier qui vient parfumer riz, viande et poisson

- l'huile d'olive, une huile épaisse, d'une belle couleur jaune-vert à la saveur forte et onctueuse

- les graines de lupins (tremoços) que l'on mange en apéritif

Ce sont là quelques-uns des produits que l'on trouve sur tous les marchés du Portugal.

La gastronomie du Portugal a également pour base les produits de la mer. Le Portugal est en effet très riche en poissons et fruits de mer. Mais il produit également de la viande de haute qualité :

- Le bœuf originaire du Minho (espèce unique au monde)

- Les chèvres et moutons de la Serra da Estrela (espèces uniques), il en existe aussi dans d'autres régions du Portugal

Du point de vue des desserts, il en existe une multitude. En effet, chaque couvent avait autrefois sa spécialité, ce qui implique que chaque ville importante possède son dessert spécifique. Ces desserts utilisent fréquemment des mélanges de sucre et d'œuf (essentiellement le jaune d'œuf).

La cuisine de algarvienne

La gastronomie algarvienne reflète plusieurs influences issues son histoire, avec la présence des Romains et des Maures.

De l'Arroz de Lingueirão de Faro, aux sardines grillées de Portimão en passant par le plat sucré Dão Rodrigos de Lagos, il existe une grande variété de plats.

La gastronomie de la région est dominée par les fruits de mer ainsi que par les poissons de toutes espèces. Les fruits, secs et frais, sont très utilisés en pâtisserie et dans les desserts, ou comme fruits de table. Les figues et les amandes font partie des fruits traditionnels utilisés dans la pâtisserie ainsi que dans les liqueurs. Un dessert typiquement algarvien sont filhós

L'influence de la cuisine portugaise dans le monde

Dans l'histoire, le Portugal possédait d'un énorme empire et sa cuisine été influéncé dans les deux directions. Dans la cuisine brézilienne, ou l'influence portugaise est évidente, on y retrouve des versions adaptés des plats Portugais comme le feijoada and caldeirada (fish stew). D'autres influences portugaises peuvent être goûtés dans la province indienne de Goa, ou des plats comme le vindaloo montre la combinaison de vinaigre et ail, et biensur dans la cuisine de Macau.

L'orange perse, cultivé dans le sud européen depuis le 11e siècle, était amère. Ce sont les portugais qui ont importés l'orange sucrée en provenance d'Inde dans le 15e siècle. Certaines langues indo-européennes nomment l'orange d'après le Portugal, qui était autrefois la principale source d' importation. Les exemples sont 'portokal' du bulgare [портокал], portokali du grec [πορτοκάλι], porteghal dans la langue perse [پرتقال], et Portocala dans le roumain. Aussi dans les dialectes du Sud d'Italie, notamment dans la région de Naples, l'orange est nommé portogallo ou purtualle, littéralement 'celles du Portugal'. Des noms associés peuvent également être trouvés dans d'autres langues: Portakal dans le turque et al-burtuqal dans l'arabe [البرتقال].
Les portugais importaient aussi des épices de l'Asie, comme par exemple la cannelle, aujourd'hui généreusement utilisés dans ses desserts traditionnels. En outre, la soupe portugaise 'canja', une soupe de poulet à base de riz et utilisé comme une thérapie alimentaire populaire pour les malades, partage des similitudes avec le 'congee' asiatique, utilisé de la même manière.
Le thé a été mis à la mode en Grande-Bretagne dans les années 1660 après le mariage du roi Charles II à la princesse portugaise Catherine de Bragance, qui a apporté son goût pour le thé, à l'origine de la colonie de Macao, à la cour.

En 1543, les navires de commerce portugaises ont atteint le Japon et y ont introduit le sucre raffiné, valorisée comme un bien de luxe. Les seigneurs japonais on tellement apprécié les confiseries portugaises, qu'ils les ont adoptés dans leur propre cuisine. Elle sont la base des recettes traditionelles japonaises comme le 'kompeito' et le gâteau-éponge 'kasutera'. Le Keiran somen et la version japonaise des 'cheveux d'ange' portugais (également populaire dans la cuisine thaïlandaise nommé 'foy tong de kanom'). Pendant la période de commerce Nanban, le fameux tempura a été introduit au Japon par les premiers missionnaires portugais.
Partout dans le monde, les immigrés portugais influencait la cuisine de leurs nouvelles terres d'accueil comme par exemple à Hawaï et quelques parties de la Nouvelle-Angleterre. Pain sucré ou bien le 'pão doce', malasadas, soupe d'haricots (sopa de feijão), et les saucisses (linguiça, chouriço) sont consommés régulièrement dans les îles hawaïennes par les familles de toutes les ethnies. De même le rouleau Portugais - un grand rouleau de pain avec une texture ouverte - est devenu un aliment de base à Jersey, où il y a une importante communauté portugaise.
En Australie, les variantes de poulet 'de style portugais', vendu principalement dans les fast-foods, sont devenus extrêmement populaires dans les deux dernières décennies. Les offres incluent des plats de poulet classiques ainsi qu'une variété de burgers. Dans certains cas, comme le cas pour le 'sandwich portugais au poulet', les plats proposés n'ont qu'une connexion flu avec la cuisine portugaise. Souvent uniquement l'utilisation de la sauce piri-piri fait cette connexion et utilisé simplement comme une technique de marketing.
Le Portugal a également eu une influence majeure dans la cuisine africaine. Il est d'ailleurs responsable de l'introduction du maïs sur le continent africain.

Tournée vers la mer, la cuisine portugaise est riche de spécialités à base de poisson. ...

Savez-vous pourquoi le café est tellement bon au Portugal?

Chaque amateur de café qui a voyagé au Portugal sait que rien ne fait digérer un bon repas mieux qu'une bonne tasse de café ('bica' dans le sud et 'cimbalina' dans le nord). Mais pourquoi?

La tradition de café au Portugal fut importé du Brézil, comme était la production de café artisanale, aujourd'hui un phénomène global. Une machinerie de haute qualité en provenance de l'Italie (Cimbali a été la première machine à café italienne importé au Portugal) a été adapté au normes de temperature et de pression de l'eau portugaise. Jusqu'à présent, la machinerie italienne est utilisé au Portugal presque exclusivement. Pendant des décades d'isolation économique sous le régime Salazar, le Portugal importait le café de ses colonies. Les grains étaient de la famille Robusta, qui donnait aux gens une sensation de café fort et amère. Le terme 'bica', utilisé surtout à Lisbon et le sud du pays, vient de B (Beba) I (isto) C (com) A (açucar), ou bien 'buvez ceci avec du sucre'!

Les maisons de café de tradition au Portugal - Sical, Buondi (faisant partie de la maison Delta/Nestle), Nicola, Tofe et Cristina, toutes utilisent la pratique de torréfaction lente ce qui diffère de la méthode italienne. Une torréfaction lente à des temperatures basses, une fusion de grains ainsi que le brassage avec une pression d'eau plus élévé sont les ingrédients d'une tasse de café distinctement portugais. L'espresse portugais aussi est servi dans une tasse plus large(30 ml contre 20 ml pour l'espresso italien).

La culture de café au Portugal

La culture du café portugais rassemble les gens. 'Allons-y prendre un café' est une tradition portugaise. L'horaire traditionnelle pour prendre un café est en milieu de matinée ou bien après le repas de midi.
Jusqu'à il y a quelques années, 80% des buveurs de café buvaient leur café dans les cafés et bars, mais aujourd'hui, la consommation domestique de café ne cesse pas d'augmenter.
Les Portugais aiment à s'attarder à table après un repas, boire un café et discuter. Un phènomène assez récent est d'ailleurs le partage de café plus tard dans la soirée, après le diner. Ceci permets aux amis de se rencontrer le soir sans en faisant une sortie nocturne.

Comment commander un café au Portugal

La consommation de café est une affaire sérieuse au Portugal. Il est presque impossible de visiter le Portugal sans devoir commander un café à un certain moment, alors voici quelques informations essentielles. Il s'agit d'informations générales. Deux tasses de café ne seront jamais identiques, n'importe quels mots ou phrases vous utilisez pour les commander.
Le café le plus populaire est un espresso. Pour en commander un, à Lisbonne vous demandez 'uma bica' et à Porto 'um cimbalino'. En Algarve, il suffit de demander 'um cafe'.
Il y a des variations infinies sur la façon dont l'espresso peut être servi, donc ne soyez pas timide et soyez précis sur vos besoins. 'Cortado' (à ne pas confondre avec un cortado espagnol qui est coupé avec du lait) ou 'Cheia' est une tasse rempli d'espresso, 'tres quartas' à 3/4 plein, et un ristretto est appelé uma italiana (petite et forte, les premières secondes de café de la machine) - si vous désiriez votre café moins fort, demandez-le sans les premières secondes de café de la machine en commandant 'um carioca'. Vous pouvez le demander 'não Quente' (pas chaud) et on vous ajoutera un peu d'eau froide.
Toujours dans la petite tasse d'espresso, vous pouvez demander 'um pingo' ou 'um pingado' pour qu'on vous ajoute une goutte de lait (parfois de lait chaud, parfois non). Um garoto a plus de lait, environs 50% de la petite tasse d'espresso.
Pour un grand café noir, vous demandez 'um abatanado'. Cela pourrait être aussi appelé 'um café americano', mais dans certains endroits cette commande sera compris comme une commande de café instantané. Si un café instantané est ce que vous voulez, alors commandez simplement 'um Nescafé'. Si vous souhaitez un double expresso, demandez 'um cafe Duplo'.
Sur la voie lactée, um galão est servi dans un grand verre et est environ rempli à 3/4 de lait. Traditionnellement un galão est fait avec le deuxième passage de la machine de café et est très faible. Si vous voulez quelque chose de plus fort que du lait aromatisé au café, commandez 'um galão directo'. Vous pouvez également le demander plus sombre en commandant 'um galão escuro' ou plus calire ('um galão claro).


Vinho Verde

La viticulture portugaise est depuis plusieurs siècles: les vignes ont été plantées bien avant le Christ et les Romains, entre autres, ont cultivé leur vin au Portugal. Des sources indiquent que le vin a été exporté de la région du Vinho Verde vers l'Angleterre, l'Allemagne et la Flandre depuis le 12ème siècle.

Littéralement vinho verde signifie «vin vert», car le vin est mis en bouteille très jeune.

Vinho verde est produit d'une manière spéciale. Les vignerons laissent le jus de raisin fermenter dans des bacs en pierre ouverts. Ensuite, le vin est stocké. Pendant le stockage, le vin subit une deuxième fermentation malolactique dans laquelle le dioxyde de carbone est libéré. Ce dioxyde de carbone donne l'éclat typique au vin. Les vins mousseux doivent être conservés dans une bouteille pendant au moins neuf mois.

Vinho verde est situé dans la région de Rios Minho dans l'urgence à l'ouest du Portugal et s'étend de la rivière Douro à la rivière Minho, qui forme la frontière avec l'Espagne. C'est un endroit frais et vert avec beaucoup de pluie.

Via Latina DOC Branco: Une couleur jaune clair, un vin mousseux. Frais et fruité, 75cl, €7.99

Casal Garcia Branco: Idéal pour les poissons, fruits de mer, salades et plats orientaux, 75cl, € 6.99

Casal Mendes: Couleur claire, arôme légèrement fruité, 75 cl, € 4.99

Quintas de Melgaço Alvarinho: Arôme fruité avec des notes exotiques. Goût doux avec le volume.75cl, € 11.99